Une fête de l’Aïd en demie teinte à Gaza

Aujourd’hui est le jour de l’Aïd pour la communauté musulmane, journée sacrée qui marque la fin du ramadan, et qui devrait être fêtée par tous les pratiquants du monde.

Cependant il existe un endroit du monde où l’on va sans doute moins célébrer ces festivités.

La Bande de Gaza est effectivement endeuillée aujourd’hui après les combats de ces derniers jours, et la plupart des habitants ont déclaré qu’ils ne feraient pas la fête aujourd’hui comme le veut la tradition, afin de respecter les centaines de victimes des affrontements de ces derniers jours. La tension sur place semble être tout à fait insoutenable.

Un répit de quelques heures pour les habitants de Gaza

La nuit dernière, le conseil de sécurité de l’ONU a dû se réunir de toute urgence compte tenu de la situation. Et les membres ont adopté à l’unanimité l’idée d’un cessez-le-feu immédiat, une nécessité au vu des circonstances.

Ainsi, depuis cette nuit on ne compte pas d’attaque massive d’Israël, mis à part une riposte sous la forme de tirs de roquette après un débordement venant du hamas. Aucun mort donc à l’issue de ces tirs mais deux blessés du côté palestinien. Les bombardements ont en revanche cessé depuis près de 24h maintenant, une trêve nécessaire même si le coeur de la Palestine est loin d’être à la fête.

Décès d’un enfant après les tirs d’un char palestinien

En revanche au nord de Gaza le décès d’un enfant est à déplorer après les tirs d’un char israélien. Pour le moment, c’est le seul décès annoncé pour ce jour d’Aïd, en espérant que ces événements même ponctuels cesseront au moins pour quelques heures.

La guerre a pour le moment fait une grande majorité de victimes civiles malheureusement, des blessés et morts que l’on compte par milliers.

La situation est pour le moment tout à fait statique d’un côté comme de l’autre, et aucune résolution ne semble être à l’ordre du jour concernant ce conflit, en dépit de cette accalmie ponctuelle pour la fête de l’Aïd.

Partager >>