Une remise en question de la peine de mort

La peine de mort est toujours d’actualité dans plusieurs états américains, et cela n’est pas encore prêt de changer. Cependant, des polémiques demeurent au sein même de ces différents états, quant aux méthodes employées pour donner la mort aux condamnés. C’est à la suite d’un événement en particulier que ces questions ont été soulevées concernant la peine capitale. En effet, un prisonnier situé dans l’Arizona aurait mis plusieurs heures avant de décéder après l’injection létale, méthode utilisée aujourd’hui dans cet état pour l’exécution des condamnés à mort. Cela remet en question cette peine irréversible.

Souffrir ne fait pas partie de la peine

Le principe de la peine de mort est d’être condamné à mort, et non de mourir dans des souffrances atroces. Le fait divers concerne Joseph Wood écroué pour l’assassinat de son beau-père et de sa petite amie, en 1989. Celui-ci avait été condamné à mort, mais malheureusement, au lieu des 10 minutes moyennes, il aura fallu presque 2 heures au condamné pour trouver la mort.

Une remise en question de la peine de mort

D’après les témoins, celui-ci aurait manifesté des signes de souffrance, halètement, suffocation, durant près de 117 minutes, temps nécessaire pour qu’il finisse par trouver la mort. Ces méthodes sont donc controversées aujourd’hui.

Un recours urgent en cours de peine

Alors que le prisonnier souffrait, une mesure a même été demandée pour que l’exécution soit arrêtée, Joseph Wood étant resté vivant plus d’une heure après le début de celle-ci. Il est désormais temps de penser à l’abolition de la peine de mort pour certains, ou à d’autres méthodes plus radicales pour la pratiquer, afin d’éviter ce type de mésaventure extrêmement violente. Récemment, au moins de janvier dans l’Ohio, un autre prisonnier avait connu le même sort avec le même produit, ce qui donne vraiment à réfléchir concernant cette méthode de l’injection létale. Rappelons que ce sont encore 32 états américains qui sont concernés par la peine de mort.

Partager >>