Alimentation : le bœuf, une viande qui pollue

En comparant le bœuf avec les autres types de viande, une étude américaine a conclu que le bœuf est une source de protéine polluante.

Une viande nocive pour l’environnement ?

Afin d’élever un bœuf, il est nécessaire de détenir une surface environ 28 fois plus grande que la surface nécessaire pour faire grandir d’autres animaux. Il serait donc plus écologique d’élever des volailles ou de produire des œufs, par exemples. Le porc aussi serait moins nocif pour l’environnement. C’est aussi le cas de toutes les autres sources de protéines animales qui nécessiteraient moins de place et auraient un impact sur l’environnement moins élevé, selon cette même étude américaine.
La très grande surface n’est pas le seul inconvénient du bœuf. En effet, pour produire du bœuf, il faudrait plus d’eau. 11 fois plus d’eau seraient nécessaires pour irriguer les champs qui servent à nourrir les bœufs. L’eau a proximité des élevages serait polluée.
De plus, les bovins émettent plus de gaz à effet de serre. Les élevages d’animaux destinés à l’alimentation représentent 20% émissions de gaz à effet de serre. C’est un fort pourcentage qui prouve que l’élevage est une source de gaz à effets de serre nocive pour l’environnement.

Alimentation : le bœuf, une viande qui pollue

« Le bœuf est très clairement l’animal le mois économe en ressources parmi les cinq catégories d’animaux », montre l’étude. Une fois encore, le bœuf n’a pas une bonne place bien qu’il représente 7% des calories que consomment les américains. Cette part importante doit être réduite selon l’étude afin de limiter l’impact sur l’environnement.

Les réactions de la filière bovine

Un membre de l’Association américaine des éleveurs bovins assure que la production de bœuf est beaucoup plus complexe que l’étude le montre et que « le bœuf produit par la filière bovine américaine émet moins de gaz à effet de serre que celle de n’importe quel autre pays ».

Partager >>