Schizophrénie : des prédispositions génétiques

De nouvelles recherches ont été effectuées dans le domaine de la psychiatrie et plus particulièrement concernant cette maladie.

Le but de cette étude est d’éclaircir le lien entre la génétique et la schizophrénie.

Les causes de cette maladie étaient pour l’instant un peu floues mais cette étude a permis de mieux les comprendre et donc d’espérer soigner plus efficacement la maladie.

Les résultats prometteurs de l’étude

Les traitement mis à dispositions sont peu efficaces et pourraient être améliorés. Grâce à l’étude, l’auteur peut affirmer que « ces nouveaux résultats pourraient stimuler le développement de nouveaux traitements pour la schizophrénie ». Cette étude est la plus grande qui ai été menée jusque à ce jour. 150 000 personnes ont participé aux analyses, dont 37 000 personnes atteintes par la maladie.

Les chercheurs ont pu dénombrer pas moins de 128 variations génétiques dans certaines régions du génome. Parmi celles-ci, 83 sont nouvelles et pourraient éventuellement permettre d’identifier les prédispositions à cette maladie. Cela a été possible grâce à un effectif d’une aussi grande envergure. L’étude compare les individus atteints ou non afin d’observer les mutations et pouvoir trouver et comprendre les prédispositions. Les neurones, la mémoire et l’apprentissage sont les trois principaux éléments touchés par ces mutations.

La schizophrénie : une maladie au caractère génétique

Schizophrénie : des prédispositions génétiques

24 millions de personnes sont touchées par cette maladie. Elle se déclenche souvent au commencement de l’âge adulte. Les personnes atteintes ont parfois des hallucinations et développent des formes de délires. « Cette découverte confirme que la génétique est une cause majeure de la maladie » sont les propos de deux chercheurs spécialisés dans le domaine médical.
Les personnes atteintes ont tout d’abord un sentiment d’étrangeté puis pensent être persécutées. Il y aurait également un lien entre cette maladie et un système immunitaire plus ou moins défaillant.

Partager >>