Don du sang : l’homosexualité ne serait plus un obstacle

Jusqu’à maintenant, les donneurs homosexuels étaient refusés en matière de don du sang.

Auparavant en effet, on considérait cette population comme étant risquée sur le plan infectieux, ce qui expliquait qu’il n’était pas possible d’offrir son sang en tant qu’homosexuel. Aujourd’hui les choses pourraient bien changer, et cette forme de discrimination pourrait ainsi disparaître définitivement. C’est l’avocat général à la Cour de Justice Européenne qui a décidé que ce principe n’était pas juste. Ainsi, cette exclusion pourrait être réétudiée dans les mois ou les semaines à venir.

Pourquoi ne peuvent-ils pas donner leur sang ?

Don du sang : l'homosexualité ne serait plus un obstacle

Comme nous vous le disions en préambule, les homosexuels ont été considérés comme étant des personnes à risque, puisqu’ayant une sexualité qui l’est également. Cela pourrait ainsi induire, selon ce principe, une confrontation plus fréquente aux maladies sexuellement transmissibles graves telles que le VIH, par exemple. Voilà pourquoi les homosexuels étaient actuellement mis sur la touche concernant le don de sang. Cette constatation ne concerne que les hommes gays, et non les femmes en revanche. Cependant, il peut s’agir d’une forme de discrimination.

Le don de sang pourrait être à nouveau ouvert aux homosexuels

Cette exclusion n’est pas considérée comme légitime, puisqu’elle est mise dans la même catégorie que les autres exceptions : personnes porteuses de maladies infectieuses, ou ayant un traitement médical particulier, consommateurs de substances illicites à la seringue, entre autres. Il suffirait simplement qu’une mise en quarantaine des poches de sang soient effectuée pour que les homosexuels aient la possibilité de donner leur sang et de le rendre exploitable.

Partager >>