Sida : l’ONU espère une fin « possible » en 2030 !

L’organisation des Nations Unies a dressé un bilan positif par rapport au sida. L’ONU a annoncé que ce virus pourrait être contrôlé et même pratiquement disparaitre d’ici 2030 !

Ce contrôle devrait s’effectuer dans le monde entier, selon Michel Sidibé, le directeur de l’ONUSIDA. Cependant, il faut continuer activement ce combat.

Ces conclusions sont notamment basées sur les chiffres de personnes contaminées ou décédées à cause du sida. En moyenne, ces chiffres sont en baisse.

Le sida est encadré par l’ONUSIDA

Un programme de l’ONU baptisé ONUSIDA a publié mercredi la baisse du sida : « il existe l’espoir de mettre fin au sida ». Une conférence à ce sujet aura lieu à Melbourne le 20 juillet. 39 millions de personnes séropositives au VIH sont décédées depuis les années 1980.

Le virus à l’origine du sida peut être transmis par différents moyens : par le sang, l’allaitement ou les rapports sexuels. Un traitement permettant de lutter contre le VIH s’est répandu et permet de prolonger la vie des patients.

Sida : l’ONU espère une fin « possible » en 2030 !

De bonnes nouvelles concernant le sida

Depuis 2001, on peut dénombrer 38% de baisse des nouvelles personnes infectées. De plus, le sida fait de moins en moins de morts : 35% de diminution.

Une autre bonne nouvelle : il y a eu « plus d’avancées en cinq ans que lors des 23 années précédentes ». Cela signifie que la prévention a augmenté et les traitements se sont diffusés. Il y a également eu une grande avancée de la médecine dans ce domaine.

En 2013, plus de 14 milliards d’euros ont permis de lutter contre le sida. C’est une somme colossale mais elle a néanmoins portée ses fruits puisque le nombre de porteurs du VIH diminue.

Entre 2013 et 2030, contrôler l’épidémie permettrait de sauver plus de 11 millions de personnes et d’éviter des millions de nouvelles infections.

Pour certains, la bataille et loin d’être terminée et il faudra encore de nombreuses années avant d’espérer contrôler le sida.

Partager >>