Santé : des allergies liées à l’iPad ?

Le nickel est connu pour être un des métaux les plus allergisants. Il est très répandu dans la vie de tous les jours. Le nickel peut provoquer des démangeaisons et des rougeurs par exemples mais peut être dans certains cas à l’origine d’allergies plus graves.

Un garçon allergique au nickel contenu dans l’iPad responsable!

D’après le journal « Pediatrics », un garçon de 11 ans a développé une forte réaction allergique traduite par des démangeaisons, après avoir utilisé l’iPad de sa famille.

Il utilisait cet objet tous les jours, ce qui a probablement accentué le phénomène. Il a été soigné dans l’hôpital de San Diego, aux Etats-Unis d’origine d allergies.

Des scientifiques avaient déjà prévu ce type de problèmes.

En effet, de nombreux équipements électroniques contiennent ce métal, qui est pourtant reconnu comme étant à l’origine d’allergies. D’autres équipements de ce genre ont déjà été pointés du doigt par certains. Par exemple, le revêtement de l’iPad contient du nickel.

Santé : des allergies liées à l’iPad ?

Il suffit de protéger l’appareil avec une coque pour limiter le contact avec la peau et pouvoir ainsi utiliser son appareil sans aucun problème. Cette préconisation ne s’exerce que pour les personnes qui sont faiblement allergiques.
Le jeune garçon a ensuite pu utiliser à nouveau son iPad avec une coque et les démangeaisons ont progressivement diminué pour ceux qui ont des allergies au nickel.

L’allergie au nickel est de plus en plus présente

Chez les enfants, 25% seraient allergiques au nickel. Cette part a progressé puisqu’elle ne touchait que 17% des enfants il y a 10 ans avec l’allergie cutanée.
« Associated Press » a souhaité poser des questions à Apple suite à cet incident mais la marque a préféré ne pas communiquer sur l’éventuelle présence de nickel. Elle a simplement annoncé que « ces produits n’étaient fabriqués qu’avec du matériel de hautes qualités, présentant les mêmes standards que ceux imposés à la bijouterie par les agences de sécurité des consommateurs américains et leurs homologues européens ».

Partager >>