Montparnasse est toujours bloqué ce lundi

Les voyageurs devront à nouveau prendre leur mal en patience après un week-end assez mouvementé. Le calme n’est pas revenu à Montparnasse et ces derniers jours du mois de Juillet devraient être électriques. 

Les tests sont programmés pour ce lundi 

Un poste électrique a été la cible d’un incendie il y a trois jours, cela a donc provoqué d’importants retards comme nous l’apprend la source 24matins.fr. Les prévisions concernant une réparation étaient quelque peu pessimistes, mais l’alimentation devrait être rétablie au plus tard dans la soirée de mardi. Le président de RTE a partagé de bonnes nouvelles lors d’une déclaration à la presse.

Les travaux seront finis lundi matin, nous pourrons procéder ainsi aux tests électriques avant mise en service lundi à la mi-journée.

Les vacances perturbées par ces dysfonctionnements

Bien sûr, cette première phase de tests devra être concluante sinon le rétablissement sera à nouveau reporté de quelques jours. Si par contre, les résultats sont positifs, le retour à la normale sera prévu 24 heures plus tard. Cet incendie a entraîné des problèmes majeurs alors que la France s’apprête à entamer son deuxième mois de vacances pour cette saison d’été. Les voyageurs sont nombreux à opter pour l’avion ou la voiture, mais certains ont une nette préférence pour les trains. Cela explique ainsi les scènes électriques qui ont été observées au cours du week-end alors que les voyageurs apprenaient au compte-gouttes que les trains étaient reportés, voire annulés. Les premiers éléments de l’enquête ont permis de comprendre les prémices de cet incident. Il ne s’agirait pas d’un acte volontaire, mais cet incendie reste pour l’instant inexpliqué. La situation a pris une certaine ampleur puisque les trains se sont accumulés dans les zones de stockage sans que les équipes puissent honorer les horaires annoncés.

Mettre en place des solutions efficaces à l’avenir 

Bien sûr, certains trains ont pu rouler sans aucune difficulté, mais les voyageurs étaient nombreux à se masser dans ces wagons. 150 personnes ont été invitées à descendre ce dimanche après-midi d’un train en destination de Paris puisque les conditions de sécurité n’étaient pas optimales. Il faut noter que la circulation des TGV est particulièrement importante en France puisqu’elle permet à 100 000 voyageurs de transiter par jour. Or, avec la période des vacances, l’affluence est encore plus importante, ce qui provoque de l’agacement, de l’énervement et parfois des scènes de mécontentement très fortes. Selon la direction, les billets seront remboursés intégralement lorsque le retard aura été supérieur à trois heures. Cela concerne donc un nombre important de voyageurs. 

Il faut désormais patienter au maximum 48 heures pour que la situation retrouve une certaine sérénité. Les premiers trains seront sans doute surchargés, la prudence est donc de mise. Du côté des politiques, une mission d’enquête a été mise en place notamment par la ministre des Transports, Élisabeth Borne. Deux objectifs sont fixés, le premier concerne toutes les mesures à mettre en place pour que ce désagrément ne se reproduise pas. En second, les autorités compétentes veulent des dispositifs spécifiques.

Partager >>