Faîtes-vous ces 3 erreurs qui vous empêchent de vendre votre bien ?

Pour vendre votre appartement ou votre maison, vous vous donnez beaucoup de mal. Vous êtes sûrs que votre bien peut séduire les acheteurs mais pourtant, rien à faire, personne ne veut vous l'acheter. Conscients de la valeur de votre logement, vous suivez la même ligne d'action depuis des semaines. Malheureusement, si vous commettez les 3 erreurs qui suivent, vous risquez de rester avec votre bien sur les bras…

Erreur n° 1 : vous ne touchez à rien

Puisque vous vous apprêtez à vendre, vous ne voyez pas pourquoi ce serait à vous de faire des aménagements. Pourtant, en faisant quelques travaux peu coûteux, vous offrez la possibilité à vos acheteurs potentiels de se projeter beaucoup plus facilement. Et le fait de pouvoir se voir vivant chez vous, c'est un très bon point de marqué. Ces travaux peuvent même justifier une augmentation du prix de vente. Par exemple, si votre logement est ancien et que cela se voit, abattre un mur pour faire une cuisine ouverte peut jouer en votre faveur. Même chose pour vos bibelots préférés : rangez-les, vous libérerez ainsi de l'espace et permettrez à l'attention des visiteurs de rester concentrée sur le logement. En ajoutant des éléments très simples, comme un paillasson propre, un rideau de douche sans trace de moisissure, vous prouvez à vos acheteurs que vous avez pris soin de votre intérieur. Cela les rassurera. D'ailleurs, en parlant de moisissures, pensez donc à nettoyer vos joints de salle de bain et de cuisine. 

Erreur n° 2 : vous cachez les défauts

Votre appartement est au rez-de-chaussée et vous pensez que ce n'est pas très vendeur. C'est peut-être vrai, mais ce n'est pas une raison suffisante pour le cacher. Indiquez-le dans votre annonce, mais ne le mettez pas en avant. Idem pour l'humidité. Si vous n'avez pas voulu ou pas pu changer ou nettoyer les joints, ne dissimulez pas les traces derrière le rideau de douche. Ce serait commettre une faute grave. Si l'acheteur s'en aperçoit après la vente, il peut avoir recours à la justice pour vice caché. (pour cela, il est nécessaire que l'agent immobilier n'ait pas perçu le défaut, ou qu'il l'ait lui aussi caché aux acheteurs). En revanche, inutile de mentionner le chien bruyant des voisins, il ne concerne pas votre bien.

Erreur n°3 : vous maintenez un prix élevé

Si, en dépit de travaux ou d'aménagements, votre bien ne se vend toujours pas, le problème est peut-être à chercher du côté de son prix. De manière générale, les prix sont plutôt à la baisse depuis plusieurs années, alors ne vous en offensez pas. Peut-être devrez-vous choisir entre réaliser une plus-value et vendre rapidement. Pour rester réaliste, renseignez-vous sur les prix appliqués dans votre secteur, ils vous permettront de vous positionner justement. Car s'il existe des biens similaires au vôtre dans votre secteur, et à un prix inférieur à celui auquel vous vendez le vôtre, à votre avis, lequel des deux préféreront les acheteurs…?

Le saviez-vous ?

Un concept innovant pointe le bout de son nez dans la capitale et à Lyon : le rachat d'immobilier. Au lieu de proposer directement votre bien à des particuliers, vous le vendez à une agence. Cette méthode vous évite le stress et l'incertitude dus à la vente. Ces professionnels vous font une proposition, et vous êtes libre de l'accepter ou de la refuser.

Partager >>